Nouveau sur le site? Lisez notre

GUIDE POUR DÉBUTER
Pyritinol-sensations-bonheur-mental

Pyritinol: de meilleures sensations, bonheur & efficacité mentale

Qu’est-ce que le Pyritinol?

Le Pyritinol, aussi appelé disulfide de pyridoxide, ou pyrithioxine, est commercialisé sous les noms de Encephabol ou de Encefabol. C’est un analogue semi-synthétique de la vitamine B6, et il est hydrosoluble. Il a été produit par les laboratoires Merck, en joignant 2 molécules de vitamine B6 entre elles à l’aide d’un pont disulfure.

Depuis les années 1970, le Pyritinol a été vendu comme médicament en vente libre, pour traiter certaines maladies neurologiques. Ce n’est qu’après les années 1990 qu’il a commencé à être commercialisé en tant que nootropique.

Son efficacité a été prouvée sur plusieurs décennies, et cette molécule s’est révélée comme étant efficace chez la majorité des utilisateurs en tant que nootrope, afin de booster les capacités cérébrales.

En France, il est notamment approuvé pour traiter l’arthrose rhumatoïde après avoir passé des tests cliniques.

Bienfaits du Pyritinol

Des bienfaits sont observés sur les populations de tout âge, jeunes comme plus âgés.

Les bienfaits les plus notables de ce composés sont une amélioration de la mémoire, de la vitesse et de la facilité d’apprentissage, de la vitesse de réaction, des capacités à résoudre des problèmes complexes, ainsi qu’une meilleure clarté mentale.

Les utilisateurs rapportent également une amélioration des perceptions sensorielles (la vision est améliorée, le toucher est plus sensible, la musique est meilleure…).

Aussi, il permet d’augmenter l’humeur et de combattre l’anxiété car il est un précurseur de la dopamine, un neurotransmetteur impliqué dans l’humeur.

Enfin, il est aussi impliqué dans la réparation et la récupération de neurones cholinergiques endommagés, ce qui en fait un composé vraiment exceptionnel afin de réparer son cerveau, notamment pour ceux ayant abusé de certaines substances récréatives.

Bonus: il permet même de diminuer les symptômes de gueule de bois, voire même d’aider à se protéger des dommages causés par l’alcool!

De loin, les effets les plus positifs sont ceux observés sur les personnes âgées, touchées par le déclin de l’activé cholinergique qui vient avec le vieillissement. Pour autant, si les personnes âgées sont les plus à même d’obtenir des bienfaits par l’utilisation de ce nootropique, cela ne signifie pas que de plus jeunes utilisateurs n’observeront pas tout autant d’effets très positifs eux aussi!

Mécanismes expliquant les bienfaits du Pyritinol

La méthode d’action la plus probable du Pyritinol est un effet sur le système cholinergique.

En effet, dans une étude, des scientifiques ont administré du Pyritinol à des rats pendant 2 à 3 semaines. Ils ont ensuite observé une augmentation des niveaux d’acétylcholine (neurotransmetteur responsable de la transmission des informations dans le cerveau) chez ces rats, et particulièrement dans le cortex et le striatum (des parties du cerveau), mais pas dans l’hippocampe.

Une autre étude suggère que la libération d’acétylcholine pourrait être le résultat du métabolisme du Pyritinol: elle suggère que lorsque celui-ci est métabolisé, certains métabolites augmentent d’une certaine façon les niveaux d’acétylcholine, sans que le Pyritinol n’agisse directement comme un précurseur de ce neurotransmetteur.

On peut expliquer sa capacité à diminuer les symptômes de gueule de bois parce qu’il diminue l’inflammation cérébrale associée à la consommation d’alcool.

Dosage recommandé

Le dosage le plus commun pour cette molécule est compris dans la fourchette de 300 à 1200mg.

Nous recommandons d’utiliser un dosage de 300 mg, 2 à 3 fois par jour, et tous les jours, car certaines études ont montré que les effets sont supérieurs lorsqu’il est utilisé quotidiennement, et que ceux qui ont l’habitude de l’utiliser y réagissent plus rapidement que les autres!

Le Pyritinol étant un composé hydrosoluble, il n’est pas nécessaire de le consommer en même temps qu’un repas, mais il se peut que cela marche mieux pour certains utilisateurs. À vous de tester ce qui marche le mieux pour vous!

Après l’avoir utilisé pendant 2 semaines, il est utile d’arrêter d’en consommer pendant autant de temps. En effet, cycler son utilisation ainsi permettra de conserver ses bienfaits à leur potentiel maximal!

Comment combiner le Pyritinol avec d’autres nootropiques?

Le Pyritinol étant un cholinergique puissant, nous recommandons de l’utiliser avec des nootropique de la famille des racétam, tels que le Piracétam.

De plus, les inhibiteurs de l’acétylcholinestérase se marient aussi exceptionnellement bien avec les cholinergiques comme le Pyritinol, et c’est pourquoi nous conseillons de l’utiliser avec la Galantamine ou l’Huperzine A afin d’en obtenir des effets synergiques.

Nos articles sur: La Galantaminel’Huperzine A

De plus, anecdotiquement, les utilisateurs du Pyritinol rapportent en avoir obtenu des effets synergiques en cumulant son utilisation avec celle de la Sulbutiamine.

Notre article sur: La Sulbutiamine

Le Pyritinol, en résumé:

  • Efficace pour les jeunes comme les plus âgés
  • Améliore mémoire et capacités d’apprentissage
  • Améliore les capacités à résoudre des problèmes
  • Améliore la vitesse de réaction
  • Améliore les capacités sensorielles
  • Permet de diminuer les symptômes de gueule de bois

Où acheter du Pyritinol?

Études scientifiques réalisées 1 2 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *