Nouveau sur le site? Lisez notre

GUIDE POUR DÉBUTER
Aniracetam

Aniracétam: décuplez votre créativité!

Qu’est-ce que l’Aniracétam?

L’Aniracétam est un autre composé de la célèbre famille des racétam, légèrement plus puissant que son composé originel, le Piracétam. Il a été développé dans les années 1970 par le chimiste Hoffmann La-Roche, et peut être synthétisé à l’aide du GABA et de l’acide 4-méthoxybenzoïque.

Cette molécule est connue pour augmenter la créativité et stimuler l’esprit, tout en améliorant les facultés d’apprentissage. L’Aniracétam est liposoluble, et sa demi-vie est plus courte que celle des autres racétam. En fait, c’est lui qui a servi de modèle pour créer les Ampakines, une autre classe de nootropiques.

Commercialisé à travers le monde sous le nom de Draganon, Memrodrin, ou encore Sarpul, l’Aniracétam a été approuvé pour lutter contre les maladies et symptômes liés à la mémoire et à l’attention générales (notamment la maladie d’Alzheimer): il est donc fréquemment utilisé en tant que nootropique, seul, mais aussi en conjonction avec d’autres nootropiques par bien des utilisateurs !

Aussi, il est d’usage de le prendre avec une source de choline afin d’éviter des maux de têtes, car comme tous les racétam, l’Aniracétam augmente les taux d’acétylcholine cérébraux et nécessite de la choline pour se faire.

Bienfaits de l’Aniracétam

Les bienfaits de l’Aniracétam sont tout d’abord des bienfaits nootropes: il permet d’améliorer la cognition, les capacités d’apprentissage, la vigilance et l’énergie mentale (car c’est un stimulant), la mémoire, les réflexes et ultimement, la créativité ! Cela en fait un nootropique très prisé par non seulement, les artistes, mais aussi toutes les personnes ayant un besoin particulier de créativité dans leurs projets professionnels et activités personnelles.

Une autre propriété très intéressante de ce nootrope est sa capacité à améliorer votre vision d’ensemble (tant bien visuelle que de vos pensées), ce qui peut se révéler utile dans la résolution de problèmes complexes qui nécessitent une bonne vision dans l’espace. En fait, il améliore toutes les perceptions !

De plus, ce racétam agit comme anxiolytique sans causer de sédation et diminue les symptômes de dépression. En effet, un nombre gargantuesque d’utilisateurs rapporte avoir eu beaucoup de succès avec ce composé afin de luter contre l’anxiété dont ils sont victimes au quotidien, tout en améliorant leur humeur !

Comme les autres composés de la famille racétam, l’Aniracétam possède des propriétés antioxydantes dans le cerveau, et aide à combattre le stress oxydatif. Ce même stress oxydatif peut mener au développement de maladies dégénératives et de troubles neurologiques. L’utilisation de ce composé est donc tout à l’honneur des personnes âgées, mais aussi de tout âge afin de prévenir ce déclin cognitif. Il est donc possible que ce nootropique aide à combattre certains symptômes de la maladie d’Alzheimer et de la démence.

Mécanismes de l’Aniracétam

Le principal mécanisme d’action de l’Aniracétam est similaire aux autres racétam. Il a été montré qu’il stimulait spécifiquement les récepteurs AMPA, et diminuait leur désensibilisation. Ces récepteurs sont les récepteurs au glutamate les plus communément activés et associés au Système Nerveux Central et les fonctions qui lui sont liées.
Ils jouent un rôle dans l’apprentissage et les fonctions mémorielles, et l’Aniracétam semble avoir plus d’affinité avec ces récepteurs AMPA que les autres racétam.

Étant donné qu’il existe des récepteurs AMPA différents dans le cerveau (structure différente), les différents modulateurs AMPA affectent le cerveau de différentes manières, expliquant donc les différences d’effets pouvant être ressenties d’un racétam à l’autre, ou d’un ampakine à un autre.

Quant à l’effet anxyolitique de ce racétam, il est supposé, grâce à des études sur des modèles animaux, être dû à l’activation des récepteurs D2 et D3, qui sont des récepteurs à la dopamine.
L’activation des récepteurs nAchRs, ou récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine, semble aussi liée à cet effet anxyolitique et aux effets nootropes.

Enfin, les récepteurs 5-HTP(2a), qui sont des récepteurs sérotoninergiques, semblent eux aussi impliqués dans les effets anxiolytiques voire antidépresseurs de l’Aniracétam.

Dosage de l’Aniracétam

Le dosage recommandé est de 750mg à 2g par jour, répartis dans la journée. Il vaut tout de même mieux ne pas en prendre trop tard dans la journée, en raison de son potentiel effet stimulant qui pourrait retarder votre sommeil.

Et puisque cette molécule est liposoluble, il vous faudra la prendre avec un repas afin d’en maximiser l’absorption et les effets !

Comme avec les autres racétam, il est suggéré de prendre une source de choline (Alpha GPC, CDP-Choline ou Choline Bitartrate) avec celui-ci afin d’en augmenter les bienfaits et diminuer les possibles effets secondaires (maux de tête) qui peuvent survenir à cause du manque de choline.

L’Aniracétam en résumé:

  • Augmente largement la créativité et les perceptions
  • Molécule très prisée par les artistes en tous genres
  • Améliore les capacités cognitives
  • Anxiolytique, antidépresseur non sédatif
  • Stimulant cérébral
  • Il faut le prendre avec un repas

Où acheter de l’Aniracétam?

Etudes scientifiques réalisées sur l’Aniracétam 1 2 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *