Nouveau sur le site? Lisez notre

GUIDE POUR DÉBUTER
Citicoline-renforcement-energie-mental

La Citicoline, renforcement de l’énergie mentale

Qu’est-ce que la Citicoline?

La Citicoline est une source de choline, un neurotransmetteur impliqué dans la transmission des informations à travers le cerveau. Elle est aussi connue sous le nom de CDP Choline, ou de Citydine-diphosphate-choline. Elle est vendue sous différents noms de marques dans plus de 70 pays, afin d’améliorer les capacités cognitives.

Bienfaits apportés par la Citicoline

Des études ont montré qu’elle était efficace pour augmenter les performances et l’énergie mentale, et permet également de protéger le cerveau contre le stress oxydatif engendré par les radicaux libres. La Citicoline et l’Alpha GPC sont tous deux connus pour augmenter de manière synergique, l’efficacité des autres nootropiques, et en particulier la famille des racétam.

Mécanismes d’action de la Citicoline

L’acétylcholine est un neurotransmetteur qui améliore la transmission des informations dans les synapses.

Le cerveau utilise la choline comme premier choix pour synthétiser de l’acétylcholine. En second choix, il dégrade des phospholipides comme la phosphatidylcholine.

La Citicoline est un produit intermédiaire entre la phosphatidylcholine et la choline. Elle est transformée en choline dans les intestins, et retransformée en Citicoline lorsqu’elle traverse la barrière hémato-encéphalique.

La Citicoline augmente les taux d’acétylcholine en augmentant le taux de choline synthétisé. Elle permet aussi de restaurer les niveaux de phospholipides, qui ont été vidés au fur et à mesure. Les phospholipides étant très importants et permettant de protéger le cerveaux de certains dommages et stress oxydatifs.

De plus, elle protège le cerveau: en réduisant la réponse inflammatoire dans le cerveau. Celle-ci diminue les réactions de dégradation dans la barrière hémato-encéphalique (qui ont pour but de protéger le cerveau).

La Citicoline promeut la libération de dopamine en augmentant l’activité d’une enzyme appelée tyrosine hydroxylase. La Citicoline est un agoniste de la dopamine et contribue à augmenter les niveaux de dopamine en inhibant sa recapture. Elle a été étudiée en combinaison avec la L-DOPA pour traiter les patients atteints de la maladie de Parkinson, et il a été montré que cette combinaison augmente les résultats positifs chez ces patients.

Citicoline et hormones

L’hormone corticotrope stimule la glande surrénale, qui produit les androgènes. La Citicoline augmente le taux d’hormone corticotrope, et ce sans augmenter le taux d’hormones du stress. Cela permet d’augmenter les taux d’hormones de l’axe hypothalamo-hypophysaire, sans stimuler excessivement la sécrétion d’hormones du stress. Les hormones de l’âxe HPTA incluent des hormones anaboliques et des hormones de signalisation, comme l’hormone de croissance (GH) et la thyréostimuline (TSH). Ces hormones ont des bienfaits évidents sur la santé des hommes comme des femmes.

Effets secondaires

Cette molécule est très bien tolérée par la grande majorité des individus. Elle possède des taux de toxicité quasi-nuls puisqu’elle se transforme en un composé naturellement présent dans le corps. La toxicité hépatique est nulle. Elle peut causer des problèmes gastrointestinaux chez certains individus. Cela se traduit par des problèmes d’estomac et/ou de diarrhée, mais ces effets secondaires sont très rares.

Lorsque combinée avec des racétam, il peut y avoir de légers effets secondaires. Ces effets secondaires sont beaucoup moins fréquents que lors de l’utilisation d’autres sources de choline. En effet, elle peut causer des maux de tête lorsque prise en trop grande quantité, mais ce n’est presque jamais le cas lorsqu’elle est utilisée toute seule.

Dosage recommandé

Le dosage recommandé varie entre 250 et 500mg, 1 à 2 fois par jour.

Elle est hydrosoluble, et il est recommandé de la prendre avec de la nourriture pour éviter des problèmes gastrointestinaux.

Citicoline VS Alpha GPC VS Choline Bitartrate

Il est toujours recommandé de choisir un booster d’acétylcholine pour accompagner l’utilisation d’un racétam, car les effets d’un booster d’acétylcholine peuvent être amplifiés ainsi (et inversement). La Citicoline et l’Alpha GPC sont tous deux supérieurs aux sels comme la Choline Bitartrate. Cette dernière potentie également les effets des racétam, mais produit rarement des effets nootropes lorsqu’utilisée seule, contrairement à la Citicoline et l’Alpha GPC.

Les mécanismes d’action de l’Alpha GPC et de la Citicoline sont complètement différents, mais tous deux ont des effets semblables. Ces deux suppléments contribuent à la performance mentale, et leurs prix et dosage sont aussi similaires. De plus, les deux sont des neuroprotecteurs et des vasodilatateurs. Ils augmentent aussi légèrement la sécrétion d’hormone de croissance.

Finalement, de par leur très forte similarité, choisir un booster d’acétylcholine parmi la Citicoline et l’Alpha GPC ne dépendra que de votre préférence personnelle, c’est à vous de juger de votre ressenti après son utilisation, et lequel vous correspond le mieux!

Où acheter de la Citicoline?

Etudes scientifiques réalisées sur la CDP Choline

Cet article comporte 1 commentaire

  1. Bonjour,
    Je prends actuellement de la morphine ( SKENAN et ACTISKENAN à raison de 300mg par jour) pour des douleurs aux chevilles et aux genoux (suite à un accident de travail en 2003 et avant cela une chute de 10 mètres avec atterrissage à « quatre pattes » sur une dalle de béton en 1989. À l’époque je disais au rhumatologue qui me suivait qu’il serait plus judicieux de me donnais ,voir donner à tous les souffrants physique de la cocaïne ou un médicament en étant issue et que cela coûterait moins cher à la sécurité sociale, car les gens retourneraient plus rapidement travailler. Voilà ce que je leur retorquais, quand ils me parlaient de repos et de morphine ou autres opiacés avec éventuellement des antidépresseurs pour détendre les nerfs en souffrance.
    Actuellement 56 ans, « Trop jeune » pour avoir des prothèses me dis l’un des plus côté des spécialistes de France ) et 10 mg de ZOLPIDEM (somnifère) pour contrer les effets stimulants ( pour moi) de la morphine et ainsi pouvoir dormir un peu (3 heures d’affilée), cela depuis 19 mois.
    Résultats: troubles de la mémoire, de l’attention, énormes difficultés décisionnelles et d’organisation avec replis sur moi-même.
    En bref, je ne reconnais plus du tout le roc que j’étais. Quel serait, pour moi la meilleure molécule ou association de molécules sachant que j’ai consommé, pendant 13 ans de la cocaïne pour calmer mes douleurs, rester dans l’action et jouir d’une vie sociale ( ce qui n’est plus le cas aujourd’hui). En espérant avoir été assez clair dans l’explication de mon problème ( Cela me demande des efforts de relecture et plus encore…). Je vous remercie d’avance pour les solutions que vous pourrez m’apporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *