Nouveau sur le site? Lisez notre

GUIDE POUR DÉBUTER
N Acetylcysteine Alcool Toc Addictions

N-AcetylCystéine: Contre la gueule de bois, les TOC et les addictions !

La N-Acetylcystéine, c’est quoi?

La N-Acétylcystéine (NAC) est un acide aminé non essentiel, précurseur de la L-cystéine. Lorsqu’elle est consommée, elle stimule la production de glutathion, un antioxydant naturellement présent dans le corps. En augmentant la production de glutathion, la NAC possède des propriétés antioxydantes très puissantes.

Depuis longtemps utilisée comme médicament, elle est un antidote contre l’intoxication au paracétamol. Mais elle est aussi vendue librement comme complément alimentaire protecteur du foie.

Si bien que l’acétylcystéine fait partie de la liste des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la santé.

Aussi utilisée contre la toux, elle agit en cassant les ponts disulfures du mucus et le liquéfie, ce qui facilite l’expulsion du mucus. Cela est utile pour briser le mucus épais, souvent présent en cas de troubles respiratoires (grippe, bronchite, sinusite…).

Elle est un nootropique puissant et largement sous-estimé, qui confère énergie mentale, concentration, mais surtout, de la motivation.

Dernier, mais pas des moindres, la NAC a d’importantes applications possibles dans le domaine de la médecine psychiatrique, en raison de son impact sur l’activité glutamatergique et dopaminergique dans le cerveau.

Bienfaits de la NAC

La N-Acétylcystéine possède une gamme de bienfaits et d’utilisations cliniques très larges et variés. Largement sous-estimée en tant que nootropique, nous pensons qu’elle devrait faire partie intégrante du stack de nootropiques de chacun!

Utilisation chez les personnes en bonne santé

Il est utile de consommer de la NAC chez les adultes en bonne santé générale: se supplémenter en NAC permet d’améliorer l’énergie, la concentration, l’attention et la motivation de manière puissante grâce à ses effets sur la dopamine. Ses bienfaits sur la motivation possèdent une excellente synergie avec les cholinergiques tels que la Citicoline ou l’Huperzine A.

Comme vous le verrez par la suite, la NAC permet de diminuer l’incidence des TOC et autres comportements compulsifs, ce qui vous permet en un sens de mieux vous concentrer sur vos activités et d’obtenir plus d’espace mental pour vos pensées, si vous y êtes sujet. Autrement, elle permet aussi de diminuer les symptômes de dépression et d’anxiété chez les personnes qui en sont victimes.

Dernière propriété qui va en intéresser beaucoup: la NAC diminue jusqu’à 50% l’acné chez les personnes qui en souffrent !

Un antidote contre les intoxications

On peut l’utiliser pour prévenir la gueule de bois et diminuer les dommages occasionnés au foie par la consommation d’alcool, en accélérant la détoxification de celui-ci après une nuit de buvette. En fait, la NAC a beaucoup d’effets antitoxiques, le plus connu étant son effet antidote contre l’intoxication au paracétamol (car, si vous ne le saviez pas, des doses supérieures à 4g par jour peuvent être mortelles !). C’est d’ailleurs le traitement d’usage dans les hôpitaux pour soigner les intoxications au paracétamol.

Lutter contre les troubles psychiatriques

Puisqu’elle interagit avec les systèmes glutamatergique et dopaminergique, la NAC augmente l’énergie mentale et l’attention. Pour cette raison, la NAC possède des applications psychiatriques pour les patients souffrant de faibles niveaux d’énergie mentale et/ou ayant des problèmes pour concentrer leurs pensées et leur attention comme ils le souhaitent.

De même, la N-Acétylcystéine est utilisée pour traiter le TDA/H, les TOC, le trouble bipolaire et la schyzophrénie.

Elle est utilisée avec succès chez les fumeurs souhaitant arrêter de fumer et aide aussi à réduire, voire arrêter d’autres comportements addictifs.

En effet, des études cliniques ont révélé qu’après une supplémentation quotidienne de 2,4g de NAC par jour pendant deux semaines, les patients fumeurs ont réduit leur consommation de cigarettes de 25%.

De la même manière, 2,4g de NAC par jour pendant 12 semaines permet de réduire de 50% l’arrachage compulsif des poils/cheveux chez les patients atteints de trichotillomanie.

Enfin, une étude portant sur les consommateurs de cocaïne a montré qu’une supplémentation en NAC permet de diminuer la sensation de manque pendant 24h après sa supplémentation.

Ces études, très prometteuses, révèlent une forte capacité de la NAC à diminuer les comportements compulsifs. Il ne serait donc pas surprenant que la NAC soit utile pour lutter contre d’autres TOC (ronger ses ongles par exemple), et addictions à d’autres drogues et médicaments.

Ses puissantes capacités antioxydantes en font aussi un bon candidat pour prévenir les maladies cardiaques et pulmonaires, ainsi que pour réparer les dommages causés par diverses intoxications, notamment les intoxications aux métaux lourds.

Mécanismes d’action de la NAC

La NAC est capable de réguler la quantité de glutamate dans le cerveau. Or, c’est un neurotransmetteur clé impliqué dans le bon fonctionnement du métabolisme et des niveaux d’énergie, à l’échelle cellulaire.

La NAC régule également la quantité de dopamine disponible dans le cerveau. La dopamine, quant à elle, est un neurotransmetteur lié au plaisir et à la motivation, ainsi qu’à l’énergie mentale et à la concentration.

Les effets antioxydants de la NAC sont possibles grâce à une molécule: le glutathion, dont elle est le précurseur naturel.

Le glutathion réduit la quantité de radicaux libres, dangereux pour le corps, en leur donnant des électrons, tout en restant lui-même stable.

C’est cette dernière action qui aide le système immunitaire à combattre les bactéries et virus, et diminue les dommages occasionnés aux cellules du corps. Elle est aussi responsable de bien d’autres bienfaits qu’on attribue à la NAC lorsqu’il s’agit de traiter infections et intoxications.

Enfin, la NAC possède des propriétés anti-inflammatoires. Du point de vue de la biologie cellulaire, cela s’explique par l’inhibition du facteur nucléaire kappaB (NF-kB) et de COX-2, une enzyme qui permet la formation des prostaglandines, des médiateurs chimiques impliqués dans la chaîne de la réaction inflammatoire.

Dosage de la NAC

Le dosage recommandé est de 600 à 2400mg par jour, par voie orale, en gélules ou en poudre diluée dans un grand verre d’eau.

Pour les adultes en bonne santé recherchant ses effets nootropes, on recommande 600mg, 2 fois par jour.

Le même dosage est recommandé pour diminuer l’anxiété et les symptômes de dépression.

Pour diminuer l’acné, on recommande 1,2g par jour, répartis en 2 prises de 600mg par jour, pendant au moins 8 semaines.

Quant aux individus cherchant à se sevrer de leurs addictions, ou à diminuer leur TOC, on recommande 2,4g de NAC par jour, répartis en doses de 600mg à travers la journée.

Où acheter de la N-Acétylcystéine?

Études scientifiques portant sur les effets de la NAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *